PVT : 5 questions à Isabelle Sentana du site PVTistes.net

Le Permis Vacances Travail est un dispositif pour vivre une expérience à l’étranger de plus en plus convoité, Team Chambé a rencontré Isabelle Sentana du site référence Pvtiste.net pour expliquer en détail le PVT !
PVT : 5 questions à Isabelle Sentana du site PVTistes.net

Qui êtes vous Isabelle Sentana ?

J’ai plusieurs casquettes : je suis administratrice, documentaliste, rédactrice, community manager… du site PVTistes.net ! Depuis près de 10 ans, ce site communautaire sur le Programme Vacances-Travail informe les jeunes intéressés par la mobilité internationale. Aujourd’hui, nous sommes plus de 150 000 membres inscrits sur le site et le forum, et nous proposons toujours plus de dossiers thématiques et d’articles, d’événements et de rencontres, ainsi que des échanges d’expériences permettant aux jeunes de construire leur projet de PVT, depuis leur départ à l’étranger jusqu’à leur retour en France. Dès que possible, je vais à la rencontre des jeunes Rhône-Alpins pour parler avec eux de leur projet de mobilité !

C’est quoi le Programme Vacances-Travail ?

Le Programme Vacances-Travail (Working Holiday Visa, en anglais) est un accord bilatéral signé entre deux gouvernements. Il permet aux jeunes de 18 à 30 ans (35 ans pour le Canada) d’obtenir un visa ou un permis de travail facilement puis de partir pendant un an (ou plus, en fonction des pays) afin d’effectuer une découverte culturelle tout en ayant le droit de bosser pour subvenir à leurs besoins. Les formalités administratives pour obtenir ce visa de travail sont allégées : contrairement à la grande majorité des autres visas de travail pour l’étranger, il n’y a pas besoin de trouver un employeur à distance, avant de partir. Il n’y a pas non plus besoin d’avoir tel ou tel diplôme, ni un certain niveau de langue au préalable. Le PVT est un programme ouvert à un grand nombre de jeunes ! Afin de consulter les spécificités administratives en fonction des pays : pvtistes.net/le-pvt.
La France a signé 8 accords de PVT : les jeunes français peuvent partir en Argentine, en Australie, au Canada, en Corée du Sud, à Hong-Kong, au Japon, en Nouvelle-Zélande et en Russie. Un accord avec le Brésil a été signé, mais il n’est toujours pas entré en vigueur.

plane

Quelles sont les destinations les plus demandées ?

En 2014 :
500 en Argentine
Plus de 25 000 en Australie
6 750 au Canada
222 en Corée du Sud
200 à Hong-Kong
Environ 600 au Japon
Environ 5 000 en Nouvelle-Zélande
Une poignée en Russie
Attention, tous les PVT (sauf pour l’Australie et la Nouvelle-Zélande) sont soumis à des quotas, qui s’écoulent plus ou moins vite en fonction du pays. Il est aujourd’hui compliqué d’obtenir un PVT pour le Canada puisque les 6 750 places annuelles sont distribuées en quelques heures !

Quels seraient vos 5 conseils ?

1. Si le PVT offre une opportunité incroyable pour apprendre ou perfectionner une langue étrangère, il est tout de même de plus en plus difficile, en Australie et en Nouvelle-Zélande, de trouver un petit job en ne parlant pas bien anglais. Avant de partir, essayez de reprendre les bases et de vous y remettre ! Vous pouvez également prendre des cours en arrivant sur place (c’est aussi une bonne occasion de rencontrer des voyageurs à l’école de langues).
2. Préparez-vous au mieux… Mais ne vous préparez pas trop. Il est important de savoir ce que votre pays d’adoption va vous offrir, de mettre l’accent sur les opportunités professionnelles et d’anticiper les difficultés que vous pourrez rencontrer mais laissez-vous aussi porter par les événements, laissez-vous l’opportunité de profiter pleinement du « V » du programme.
3. Il est impératif de souscrire à une assurance voyage couvrant l’hospitalisation, la maladie, le rapatriement et la responsabilité civile. En effet, dans le cadre du PVT, vous n’aurez plus droit à la sécurité sociale française, mais nous n’aurez pas non plus droit à l’équivalent de votre pays d’accueil. Certains pays exigent la souscription d’une assurance voyage afin de vous délivrer votre PVT, d’autres le recommandent seulement : quoiqu’il en soit, ne négligez pas l’importance de votre assurance. Les frais de santé sont extrêmement élevés à l’étranger et on ne sait jamais ce qu’il peut arriver. Votre santé vaut plus que quelques économies ! Afin de bien choisir votre assurance voyage, il est impératif de bien lire le contrat, ses garanties et ses exclusions.
4. Economisez le plus possible. Je sais que ce n’est pas toujours évident, mais partez avec le plus de sous de côté : les premières semaines coûtent cher ! Vous ne trouverez pas forcément un emploi tout de suite : ce serait dommage de rentrer au bout de quelques mois et de mettre en péril votre projet.
5. N’ayez pas peur de vous lancer ! Il n’est pas forcément facile de quitter son logement, ses proches et sa vie quotidienne, mais le jeu en vaut largement la chandelle. Le PVT reste un projet autonome : si PVTistes.net et sa communauté pourront vous aider à le préparer au mieux, vous devrez bâtir votre projet seul. Cela peut faire peur au premier abord, mais le PVT offre une opportunité incroyable, saisissez-la.

Des sites utiles ?

Le Ministère des Affaires Etrangères : Ce site renvoie vers les sites officiels gouvernementaux de chaque pays afin de faire sa demande de PVT
Pvtistes.net : le site communautaire de référence !